Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/05/2016

Trois nouvelles adhésions au Collectif laïque d'Eure et Loir

L'Autonome d'Eure et Loir est une association historique, créée en 1907 ! Elle rassemble des personnels au service des établissements d'enseignement public et privé laïques. Elle a pour objet de venir en aide à ses membres pour la défense de leur honneur, de leur considération et plus généralement de tous leurs intérêts moraux et matériels, dans l'exercice ou à l'occasion de leurs fonctions professionnelles et d'offrir à ses membres un service d'informations et d’études.
Site de l'Autonome d'Eure et Loir.

Un Collectif laïque vient de se créer à Nogent. Il rassemble déjà une bonne vingtaine de personnes. Il participera aux initiatives du Collectif laïque.

Le Cercle Condorcet-Viollette d'Eure et Loir se crée également. C'est un Cercle culturel affilié à la Fédération des Oeuvres Laïques d'Eure et Loir. Il existe une cinquantaine de Cercles Condorcet en France et en Belgique. Ils ont pour objectifs principaux :
• défendre et illustrer la laïcité
• promouvoir l'esprit critique et scientifique
• développer une activité culturelle au sens le plus large, par des initiatives
• suivre l’actualité culturelle du département
• donner aux citoyens l'occasion de se réunir
• affirmer des positions fondées sur les valeurs de la République .

Le Cercle dispose d'un compte Twitter et d'une page Facebook

laicite-drapeau-f.jpg

 

20/04/2016

Appel pour mettre fin à l'heure de religion obligatoire en Alsace et en Moselle

Un Appel aux organisations et personnalités laïques a été lancé pour mettre fin à l'heure obligatoire de religion en Alsace et en Moselle. En voici le texte:

Aujourd’hui encore, en Alsace et Moselle, l’école publique n’est pas laïque. Dans le cadre du statut scolaire local l’État y organise l’enseignement religieux avec les « cultes reconnus » (catholique, protestants, israélite) dans les locaux et sur le temps scolaire. Il rémunère les intervenants de religion aux frais de tous les contribuables de la République.Cette situation n’est pas conforme à trois principes constitutionnels :

Liberté de conscience.
 Aujourd’hui encore, les parents d’élèves sont toujours soumis à l’obligation de dispenser officiellement leurs enfants sous peine de sanctions pour les élèves s’ils ne suivent pas le cours de religion.

Neutralité.
 Alors que la charte de la laïcité doit être affichée dans tous les établissements scolaires, la réglementation permet encore aux enseignants de l’Éducation nationale d’assurer l’enseignementde la religion à leurs propres élèves au mépris de leur obligation de neutralité.

Égalité.
 Le droit à l’égalité est bafoué à l’école élémentaire où l’heure de religion est incluse dans l’horaire obligatoire de 24h. Les élèves d’Alsace et de Moselle sont ainsi privés de 180 heures de cours communs durant leur scolarité primaire.

 En 1974, Les instituteurs ont obtenu la liberté de ne pas enseigner la religion à l’école publique en Alsace et Moselle. Aujourd’hui, nous devons obtenir une avancée de même nature.

Nous appelons l’État à faire respecter ces trois principes sur l’ensemble du territoire de la République.

Nous appelons l’État à mettre en œuvre, en Alsace et Moselle, dès la rentrée de 2016, les recommandations de l’Observatoire de la laïcité :

•Rendre l’enseignement religieux optionnel en l’organisant pour les seules familles volontaires.
•Organiser cet enseignement optionnel en dehors de l’horaire dédié aux enseignements de l’Éducation nationale.
Nous appelons L’État à faire respecter à l’école publique en Alsace et Moselle la séparation du domaine des savoirs dispensés par l’Éducation nationale de celui des croyances inhérentes au domaine religieux

Pour consulter l'Appel et les signataires: www.egalite-alsace-moselle.fr

Un dossier sur le régime des cultes et le statut scolaire d'Alsace et de Moselle: Dossier

Religion-Alsace-Moselle.jpg

15/02/2016

Nogent-le-Rotrou Conférence d'Henri Peña-Ruiz le 1° mars.

Des citoyennes et citoyens rassemblés dans le « collectif laïcité de Nogent le Rotrou », partie prenante du Collectif laïque d'Eure et Loir, invitent à une conférence gratuite  “République et Laïcité aujourd‘hui” le mardi 1er Mars 2016 à 18 heures Salle Pierre Mendes France à Nogent le Rotrou.

Celle-ci sera animée par M. Henri Peña-Ruiz, Maitre de Conférence à l’Institut d’Etudes Politiques (Science Po) de Paris, philosophe et écrivain. Défendant les valeurs de solidarité et de justice sociale, il est reconnu internationalement comme spécialiste du rapport entre religion et politique, et plus précisément de la Laïcité, il a eu l’occasion d’intervenir comme expert dans diverses instances.
Il a reçu de nombreux prix pour son “Dictionnaire amoureux de la laïcité”. Il est aussi l’auteur de nombreux ouvrages relatifs à la Laïcité dont la liste se tretrouve sur son site

Henri Peña-Ruiz donne des repères sur ses orientations: 

La laïcité est une organisation de la puissance publique destinée à promouvoir à la fois la liberté de conscience, l’égalité de droits, et l'intérêt général. Elle rend ainsi possible la coexistence de personnes d'origines très diverses. Il ne s'agit pas de nier les différences mais de faire vivre une sphère commune à tous par-delà les options personnelles, dont aucun n'est privilégiée. Cet universalisme est source de paix. 

La solidarité, c'est "le coeur qui pense"(Hugo). Au repli individualiste elle oppose une économie écologique et sociale. Un pour tous, tous pour un. La solidarité redistributive des services publics permet à tous d'accéder à la santé, à la culture, aux moyens matériels d'une vie humaine. Ecologie, justice sociale, et république donnent chair et vie aux droits fondamentaux qui sinon restent abstraits pour les plus démunis. 

La culture universelle est l'héritage des plus belles conquêtes humaines. Un héritage source de plaisir mais aussi d'esprit critique et de lucidité sur le sens de notre présence au monde et de notre histoire. A rebours des enferments communautaristes et des traditions régressives, elle peut nous réunir en nous émancipant. Le sens du beau y rejoint celui du vrai et du juste. Partager la culture, c'est promouvoir l'humanité.

 

 

Dict pena ruiz.jpg

Dernier ouvrage paru d'Henri Pena-Ruiz