Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/11/2015

Communiqué de Nicolas Quillet, préfet d'Eure et Loir

Nous reproduisons ici l'intégralité du communiqué. 

Attentats de Paris : les services de l'Etat en Eure-et-Loir vigilants et mobilisés

A la suite des terribles attentats qui ont été perpétrés dans les Xè et XIè arrondissements de Paris ainsi qu’au stade de France dans la nuit du 13 au 14 novembre 2015, le Président de la République Française, François Hollande, a décrété sur l’ensemble du territoire national l’état d’urgence.
Un deuil national en hommage aux victimes sera observé pendant trois jours, les 15, 16 et 17 novembre prochains, et les drapeaux seront mis en berne jusqu’au mardi 17 novembre sur les bâtiments et édifices publics.
Au niveau départemental, j’ai réuni ce jour l’Etat Major de Sécurité pour faire un point de la situation et donner des instructions aux forces de l’ordre.
Les dispositions du plan Vigipirate renforcé restent en vigueur. Il est demandé à chacun de les appliquer strictement. A cette fin, les services de la préfecture ont rappelé les consignes de sécurité qui doivent s’appliquer en la matière à leurs différents correspondants.
En ce qui concerne les rassemblements spontanés de solidarité aux victimes, j’en déconseille fortement l’organisation. Ces manifestations nécessitent en effet des mesures de sécurisation, alors que la priorité doit impérativement être portée sur la sécurité générale de nos concitoyens dans le cadre de l’état d’urgence.
En ces circonstances graves, il est nécessaire que chacun d’entre nous conserve tout son calme et fasse preuve de la plus grande vigilance de manière à illustrer les valeurs de notre République.
Si certains sont sans nouvelle d'un proche et souhaitent signaler sa disparition, ils peuvent remplir le formulaire en ligne sur www.securite.interieur.gouv.fr et seront alors recontactés rapidement par un officier de police judiciaire.
Enfin, je rappelle que la préfecture de police de Paris a mis en place un numéro vert d’information au public : 0 800 40 60 05.
Nicolas Quillet, Préfet d’Eure-et-Loir

prefet28.jpg

07/09/2015

La laïcité et le droit

 

Le droit, ce n'est pas toujours si compliqué. Mais il faut savoir l'expliquer ! Michel Miaille est professeur honoraire de droit et de sciences politiques de l'Université de Montpellier et président de la Fédération de l'Hérault de la Ligue de l'enseiignement. Il expose ici les grands principes de la laïcité française.  


 

Michel Miaille est l'auteur de "La laïcité" paru aux Editions Dalloz. Il s'agit d'un ouvrage de poche au faible coût (3 € !). Mais le contenu se signale par son ampleur et sa clarté. En 316 pages l'auteur réussit le tour de force de présenter une histoire complète de la laïcité, suivie d'une sélection de textes indispensables (de la Révolution française à la législation européenne) et de traiter des questions actuelles: mise en oeuvre de la loi de séparation des Eglises et de l'Etat de 1905, les tensions entre sphère privée et sphère publique, les services publics, le monde du travail... Le tout assorti d'une bibliographie. Ce guide s'est imposé comme un indispensable ouvrage de référence.

Laicite Miaille.png

 

08/03/2015

8 mars: l'égalité femmes-hommes et la laïcité

Cent femmes sont aujourd'hui reçues au Palais de l'Elysée. Parmi elles deux Euréliennes: Véronique Lansari, directrice de la régie de quartier de Lucé, et Sandrine Chevereau, chef d'une entreprise de couverture et de charpente. De nombreuses initiatives marquent ainsi cette journée du 8 mars, Journée internationale des droits des femmes. L'origine lointaine de cette journée se trouve au XIX° siècle dans les luttes des ouvrières, pour leurs conditions de travail, et des suffragettes, pour le droit de vote. Cette histoire est racontée sur un site "8 mars".

Quel est le rapport, nous dira-t-on, avec la laïcité ? Le statut économique et social globalement défavorisé des femmes est bien connu. A titre d'exemple on se peut consulter un site sur l'égalité salariale femmes-hommes en région Centre. Plusieurs causes existent. L'une d'elle est l'image donnée par les religions monothéistes. S'il est bien évident que tous les chrétiens, juifs et musulmans, ne partagent pas ces stéréotypes, il est tout aussi vrai que la Bible, Ancien et Nouveau Testament, et le Coran déterminent dans leurs textes et les pratiques qui en sont issues la soumission des femmes. 

Depuis les années cinquante jusqu'à nos jours une série de lois ont mis fin à de nombreux interdits d'origine religieuse. Les libertés de contraception et d'avortement, l'éducation à la sexualité, l'émancipation des filles, le mariage pour tous... La sociologue Janine Mossuz-Lavau a rappelé cette évolution dans un livre "Les Lois de l'amour. Les politiques de la sexualité en France (1950-2002)" Une édition de poche est disponible. 

egalite.jpg

 

10:53 Publié dans Positions | Lien permanent | Commentaires (0)